top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAurélie bourmaki

Le procédé de réajustement constant

Avez-vous lu mon premier article sur mes dix vérités dans l’éducation?






Être sûr d'être sur le bon chemin.

Se sentir épuisé, démuni.

Appliquer des conseils, qui parfois ne marchent pas.

Avoir l'impression d'échouer dans sa parentalité.


Ça vous est déjà forcément arrivé.


J'ai une info intéressante pour vous.

Une méthode que j’utilise souvent et qui me rappelle que le véritable échec c'est l’abandon et non le sentiment d’échec.

En d’autres mots, tant que j’essaie encore, je n’échoue pas !


Vous ne savez pas si vous êtes sur le bon chemin ?



L’éducation est un réajustement permanent.



Petite parenthèse de précision : il n’y a pas d’apprentissage sans erreur. Il ne s’agit pas de vous transmettre subtilement l’idée que vous devez y arriver à tout prix, que vous n’avez pas le droit à l’erreur.

Changer d’objectif, quand il ne nous convient plus, est un signe d’intelligence et d’adaptation.


Alors oui, je vous ai promis qu’il n’y aurait pas de recette miracle et c’est vrai, il n’en existe aucune. Cependant, il existe une façon de faire qui peut s’appliquer par tous et dans tous les domaines de la vie.


Si je pense à suivre cette méthode, alors il n’y a pas d'échec, juste des réajustements.


Les sept étapes du procédé de réajustement constant :


Déterminer son objectif

S’informer

Prendre une décision

La mettre en pratique

Évaluer le résultat

Réajuster

Recommencer



Mise en situation n°1:


Mon bébé ne fait pas ses nuits, il met plus d’une heure à s’endormir et ne dors que deux heures maximum d'affilée.

Déterminer mon objectif :

Passer moins de temps à endormir mon bébé, avoir des plages horaires de sommeil plus larges.

S’informer :

Je vais chez le médecin qui me conseille de le laisser pleurer selon la fameuse méthode (un peu plus chaque fois au début deux minutes puis trois puis cinq, etc).

Mon oncle me conseille de le coucher et de fermer la porte puis de le laisser pleurer quoiqu’il arrive.

Sur internet, je lis qu’il ne faut jamais laisser un enfant pleurer.

Je lis un livre sur le sommeil avec pleins de conseils différents (instaurer un rituel, fixer les heures de coucher, tamiser les bruits et les lumières deux heures avant le coucher, un bain pour dormir, etc).

Je suis lasse de cette situation et il faut que je trouve une solution car c’est trop dur de recommencer tout ça plusieurs fois par jour, tous les jours.

Prendre une décision :

Je décide de faire confiance à mon docteur et d’essayer sa méthode.

Mettre en pratique :

Je mets en pratique et laisse pleurer un petit peu plus mon bébé à chaque fois, une nuit, deux nuits, trois nuits puis quatre, cinq.

Évaluer :

Je ne remarque aucun changement dans son rythme, il pleure toujours autant et chaque soir, il pleure plusieurs heures et se réveille toujours autant la nuit. Je suis encore plus fatiguée et je ne vois aucun effet positif.

Réajuster :

Je décide de lui tenir la main quand il pleure pour s’endormir et de mettre en place un rituel avec un bain à heure fixe. Je vois qu’il s'endort plus vite mais qu’il se réveille toujours autant dans la nuit.

Recommencer :

J’évalue et réajuste jusqu’à atteindre mon objectif.



Je l’applique pour l’éducation de mon fils, mais aussi pour remplir n’importe quel autre objectif.


Mise en situation n°2:


Maigrir.

Je supprime les sodas et boissons sucrées.

Au bout d’un mois, je vois que mon poids est toujours le même.

Je me renseigne et j’apprends que l'arrêt du pain et des céréales non complètes peuvent aider.

J’arrête d’en manger autant et je regarde si j’ai perdu du poids au bout d’un mois.

J’ajuste.

Et je réajuste jusqu'à avoir rempli mon objectif.


Et ce procédé s’applique vraiment à toutes les situations.


Déterminer son objectif

S’informer

Prendre une décision

La mettre en pratique

Évaluer le résultat

Réajuster

Recommencer



Rappelons-nous, il n'y a pas d'échec tant qu'on se réajuste et aucune méthode ne marche sur tous les enfants.

La pratique du procédé de réajustement constant est notre arme n°1 face au sentiment d'impuissance.


Avez-vous envie d’essayer ?


Quelles méthodes utilisez-vous pour atteindre vos objectifs ?


Vous pouvez me répondre en commentaire.

Partagez avec quelqu’un qui gagnerait en confiance à connaître ce procédé !



“Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.”

Winston Churchill

54 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


Emmanuelle Ctout
Emmanuelle Ctout
Mar 07, 2021

Merci pour ces encouragements, je suis justement dans une impasse au boulot, jevais essayer le réajustement 😉

Like

inessortiz
Mar 05, 2021

Quel programme 😅!!

Like
Post: Blog2_Post
bottom of page