top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAurélie bourmaki

Le sommeil



Je reçois des parents en coaching qui me demande :


Combien de temps leur enfant doit dormir ?

Comment faire pour que leur enfant se couche à 20h tous les soirs ?

Est-ce grave s’ils ne dorment pas dans leur lit ?


Mon travail d’accompagnante en parentalité n’est pas de leur dicter une conduite ou de leur conseiller de coucher leur enfant à 20h.

Mon travail c’est de leur faire se poser des questions qui les remets face à leurs propres besoins et aux besoins de leur enfants. Ce qui importe pour moi, c'est de leur offrir un espace de recentrage, pour qu’il sache et reconnaisse, ce qui est essentiel et nécessaire pour eux.

Il n’existe pas de façon de faire idéale, qui serait un objectif enviable pour tous.


Certains enfants ont besoin de beaucoup de sommeil, d’autres de très peu. Certains parents préfèrent dormir seul, d’autres trouvent ça plus pratique de dormir avec leurs petits bouts.

Et ce qui compte ce sont les besoins de chacun, c’est l’harmonie familiale.


En partant de leurs besoins, je les aide à définir un objectif. Et nous le fixons, en conscience, avec bon sens et en prenant compte des informations qui ont fait leurs preuves et sur lesquelles nous avons du recul.

L’objectif est entièrement le leur, je ne le juge pas, ne le commente pas. Je ne pose pas d’injonctions. Ce n’est pas mon rôle.


Après avoir vu ensemble leur priorité, je transmets une boite à outil, des clés qui vont leur permettre d’atteindre leur but. Et lorsque ça coince, nous voyons ensemble pourquoi et qu’est-ce que nous pouvons y faire.


Nous pouvons quand même rappeler les principes de base d’aide à l’endormissement :

  • Tamiser la lumière quelques heures avant le coucher.

  • Parler avec une voix basse et douce.

  • Ne pas l’exposer aux écrans.

  • Instaurer et respecter un rituel de coucher.

  • Être régulier dans le moment choisi pour coucher l’enfant.

  • Ou repérer les signes de fatigues de l’enfant avant de l’endormir.

  • La chambre doit être fraiche, calme, sombre et avoir été aéré en journée.


Pour la durée de sommeil, on peut s’aider de ce genre de repère si besoin :





Mais ce ne sont que des recommandations.

Stop aux injonctions.

Chacun fait déjà de son mieux.


La parentalité, c’est assez dur comme ça, donc soyons bienveillants avec nous-mêmes et laissons nous tranquille.


Si vous rencontrez des problèmes à ce sujet avec votre enfant, appelez moi, et travaillons ensemble pour apaiser votre quotidien.

Dites moi en commentaire ce qui marche pour vous et votre enfant et comment se passe le coucher à la maison.



"Le sommeil de l'enfance s'achève en oubli."

Victor Hugo

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page